Cyberattaques

Des cyberattaques en France : entre baisse trompeuse et gravité croissante, l'humour douteux des hackers ! Gimmik déchiffre !

Des cyberattaques en France : entre baisse trompeuse et gravité croissante, l'humour douteux des hackers !

Oh là là, les cyberattaques en France ont connu une petite baisse en 2022 ! Mais attention, ne vous réjouissez pas trop vite, car la gravité des incidents a augmenté et la menace plane toujours au-dessus de nos têtes, déclare avec un soupçon d’ironie l’Agence Française de Sécurité Informatique (ANSSI). Ces petits malins s’en prennent de plus en plus aux cibles les moins protégées. Pas très fair-play, n’est-ce pas ?

D’après l’ANSSI, le « niveau général de la menace se maintient en 2022 avec 831 intrusions avérées contre 1.082 en 2021 ». Oui, oui, vous avez bien entendu, des intrusions, des trucs pas très sympas. Et devinez quoi ? L’ANSSI a dû intervenir dans 103 attaques de ransomwares, ces logiciels qui verrouillent votre système informatique et vous demandent une rançon pour déchiffrer vos données. Heureusement, ce chiffre est en baisse de 46% par rapport à l’année précédente. On peut dire que les cybercriminels ont pris des vacances au premier semestre 2022…

Mais bon, les vacances ont pris fin et l’activité a repris à la fin de l’année. Les hôpitaux de Corbeil-Essonnes et Versailles ont été touchés, ainsi que le conseil départemental de Seine-et-Marne. Bravo les gars, vous savez viser les cibles les plus vulnérables, vraiment impressionnant !

Ah, et il y a un autre facteur à prendre en compte. Les actions judiciaires menées contre les groupes cybercriminels en France et en Europe ont peut-être eu un effet dissuasif, du moins sur les plus malins d’entre eux. Ils se sont donc rabattus sur des cibles moins critiques. Tant qu’à faire, autant s’en prendre aux prestataires, aux fournisseurs, aux sous-traitants, aux organismes de tutelle, bref à tout l’écosystème de leurs pauvres victimes finales. C’est tellement plus amusant, n’est-ce pas ?

Bon, nous devons vous avouer que les chiffres de l’ANSSI ne sont pas totalement fiables. En effet, ils ont désormais des « relais » pour gérer tous les incidents sur le territoire et ils ne sont plus forcément sollicités pour les petites intrusions insignifiantes. Mais en revanche, ils ont pu se concentrer sur les activités d’espionnage et les tentatives de déstabilisation, surtout celles qui impliquent des États. Ah, les joies de l’espionnage informatique et des tentatives de déstabilisation, un vrai régal !

D’ailleurs, devinez qui est souvent associé à ces activités ? Eh bien oui, la Chine ! Près de la moitié des opérations de cyberdéfense de l’ANSSI en 2022 étaient liées de près ou de loin à la Chine. Tout un programme !

Mais heureusement, chers amis, il existe des solutions pour contrer ces vilains pirates informatiques et protéger nos précieuses données. Laissez-moi vous présenter Open Sezam, la solution d’authentification forte qui va rendre les hackers complètement perdus.

Comment ça fonctionne, me demanderez-vous ? Eh bien, c’est simple comme bonjour. Open Sezam utilise une technologie d’authentification basée sur des facteurs multiples. En clair, cela signifie qu’il combine plusieurs éléments pour vérifier votre identité de manière sûre et fiable.

Et ce n’est pas tout ! Open Sezam peut également utiliser des éléments contextuels pour renforcer encore plus votre sécurité. Par exemple, il peut vérifier la localisation de votre appareil, l’heure de la journée, voire même votre niveau de caféine dans le sang (non, on plaisante pour cette dernière option, quoique…).

Avec cela, vous pouvez dire adieu aux cyberattaques et bonjour à la tranquillité numérique. Alors, mes amis, n’attendez plus, adoptez-le et dites adieu aux mots de passe ! Après tout, comme dirait l’ANSSI, « les pirates n’auront qu’à aller chercher des trésors ailleurs, car avec Open Sezam, vos données sont solidement verrouillées ».

Allez, restez sur vos gardes et gardez vos données bien à l’abri, car les cyberattaques, c’est du sérieux ! Ou pas…

Contactez-nous !
01 84 19 94 78 – [email protected]